Laboratoire de conservation-restauration

Installé dans le Palais de Rumine depuis son ouverture, le laboratoire de conservation-restauration du MCAH a, petit à petit, étendu ses missions, son équipe et ses compétences. Il est aujourd’hui non seulement en charge du suivi des collections du musée (contrôle de leur état, emballage pour les expositions, préparation des objets), mais consacre aussi une partie importante de son temps à la préservation des objets découverts lors des fouilles archéologiques. La stabilisation du matériel archéologique en métal (fer et bronze) est souvent une des urgences à laquelle il est confronté pendant la fouille. Cette étape de travail permet d’assurer la survie des objets et leur conservation, pour étude et transmission aux générations futures. Il faut souvent de nombreuses heures de restauration après leur stabilisation pour permettre la valorisation des objets dans une exposition.

Les tâches du laboratoire sont nombreuses et variées : restauration d’objets organiques en os, en bois ou en fibres végétales, remontage des céramiques ou du verre, moulages, etc. Au fil des ans, le laboratoire a acquis une compétence reconnue internationalement dans le traitement des bois anciens gorgés d’eau, soit par lyophilisation, soit par bains de polyéthylène glycol, mettant ainsi son expérience au service d’autres institutions, dans le canton de Vaud, en Suisse et à l’étranger. L’accueil de stagiaires dans le domaine de la conservation préventive est également un de ses points forts.